//
you're reading...
Marketing, Social Media Marketing

Arretons de généraliser!

Cela fait un moment que l’idée me titille, mais un article relayé par mon ami Fred Colantonio sur une de ses pages ScoopIt me pousse à m’exprimer sur un phénomène qu’il me semble rencontrer de plus en plus souvent …

Le Net regorge d’articles sur les medias sociaux, le marketing, le management en général, entrepreneuriat, … mais je trouve que beaucoup de ces articles sont bien trop généralistes et assènent leur conseils comme des remèdes miracles …

Si j’en reviens à l’article qui a été le déclencheur de ce billet, il propose dans son titre de jeter nos manuels de Marketing … Titre accrocheur s’il en est pour un article finalement à la fois creux et pleins de raccourcis …

L’auteur propose d’oublier 7 habitudes devenues a priori obsolètes … Je propose de résumer ses propos et d’y apporter ma vision des choses …

HABITUDE n°1 / Etudes de marché: je fais des recherches sur mon marché et mes clients avec Google

Tendance actuelle: je vais sur twitter, sur des blogs, sur des réseaux sociaux. J’y pose mes questions et discute directement avec des clients potentiels. Et même, je prépare déjà mes futures ventes.

Tout d’abord, j’ose espérer que les entreprises utilisent plus que Google pour leur étude de marché! Ensuite, tous les secteurs ne sont pas présents de la même manière sur les médias sociaux, et pour certains, l’information qui pourra y être glanée sera fort maigre, surtout en rapport avec l’effort que cette récolte aura demandé … Je pense que les medias sociaux apporteront plus en BtoC qu’en BtoB par exemple … (et cette affirmation demanderait évidemment à être développé …)

HABITUDE n°2 / Communication: pour me faire connaître, je fais une campagne de pub à la télé et dans la presse. Et ceux qui n’ont pas de budget ne peuvent rien faire.

Tendance actuelle: pour me faire connaître, je lance un blog, une page facebook…, je tisse des liens avec des blogueurs et je tweete.

Je suis d’accord sur le fait que l’habitude décrite n’est plus aussi vraie qu’avant. Toutefois, l’alternative décrite est un peu courte : se faire connaitre avec un blog, une page facebook, twitter, … demande un effort considérable! Bien plus à mon sens que de commissionner une agence pour créer une campagne de pub … Etre actif efficacement sur les medias sociaux requiert une fréquence de publication si pas journalière du moins bien plus élevée que l’écriture d’un pitch ou la réalisation d’un visuel qui sera publié plusieurs fois à quelques mois d’intervalle …

HABITUDE n°3 / Communication interne: le PDG est inacessible. La direction est opaque et les employés aussi.

Tendance actuelle: Le PDG blogue ou tweete chaque jour pour informer ses employés et clients. Les employés bloguent et valorisent leur entreprise sur leur blog personnel.

Je dois avouer que ce point me plait bien et ceux d’entre vous qui connaissent mon intérêt pour les outils collaboratifs le sauront bien … Par contre, il faut rester lucide, le nombre de patron qui ont les capacités de ceux donnés en exemple dans l’article (Loïc Lemeur, Richard Branson, …) n’est pas très grand! Même chose pour les employés. Le type de culture qui prévaut majoritairement dans nos organisations aujourd’hui n’a habitué ni les patrons, ni les employés à l’ouverture que requiert ce genre de communication interne. Mais soyons optimistes, les choses changeront certainement petit à petit …

Par contre, je ne suis pas certain que la communication interne ait vraiment fait partie des grands préceptes du Marketing.

HABITUDE n°4 / Veille: Je scrute minutieusement les moindres faits et gestes de mes concurrents…

Tendance actuelle: Je regarde les entreprises dans d’autres secteurs, je cherche les tendances. De toutes façons, en 2 clics, je suis informé de ce que fait mon concurrent grâce au web et aux réseaux sociaux.

Pour autant que ledit concurrent y soit actif … Et il y a fort a parier qu’une info présente sur le web (et a fortiori sur les medias sociaux) y est parce que l’entreprise concernée l’a publiée, ce qui lui fait perdre une grande parti de son intérêt (je parle d’informations ayant une valeur stratégique comme un nouveau produit, une nouvelle technologie, un nouveau partenaire, …).

HABITUDE n°5 / Nouveaux produits: Je fais des études de marché avant de lancer un nouveau produit et j’attends d’avoir le produit parfait.

Tendance actuelle: Je lance le service le plus vite possible et j’ajuste avec les premiers retours clients!

Ce point a déjà été très bien critiqué dans les commentaires du billet concerné : cela est peut-être vrai pour certains services webs, mais peu d’autres secteurs peuvent se permettre de mettre sur le marché un produit à moitié au point (et ce pas uniquement dans des secteurs où les investissements sont lourds).

HABITUDE n°6 / Stratégie de lancement: Je préserve le secret sur mes nouveaux produits et services jusqu’au lancement.

Tendance actuelle: Je suis transparent, j’annonce mes nouveaux produits. Je crée un effet d’attente et je cherche à être inimitable.

Je ne connais pas beaucoup d’entreprises qui offrent un service ou un produit inimitable … il y a toujours moyen d’être proche et les brevets ne seront pas une protection efficace contre cela! De plus, breveter un concept au niveau mondial est quasi impayable pour la plupart des entreprises …

Le concept d’Intelligence Stratégique est de plus en plus mis en avant par les organismes publics comme étant une pratique devant permettre aux entreprises de rester concurrentielles. Or, la protection des données est un des trois piliers de cette pratique …

On peut évidemment communiquer de manière à mettre l’eau à la bouche, mais une fois encore cela demande à mon sens plus d’effort car cela doit être réfléchi, planifié, exécuté, … de manière bien plus pointue que lors d’une communication sur un produit prêt à être commercialisé!

HABITUDE n°7 / Image de soi: Je dois être parfait et professionnel en tous temps.

Tendance actuelle: Je suis moi-même, avec mes imperfections. Je les assume.

Encore une fois, je pense que le type de marché (BtoB/BtoC), le secteur, … détermineront dans quelle mesure on pourra effectivement être soi.

Dans l’ensemble, je pense que les avis émis par l’auteur peuvent être tout à fait valables, mais il faut faire attention à ne pas généraliser.

Je tiens également à souligner le fait que l’auteur réagit de façon extrêmement positive et assertive aux commentaires allant à l’encontre de son article … Et la je dis BRAVO car c’est extrêmement rare je trouve … ;o)

Advertisements

About barthox

I'm 38, married, 2 sons. We live in Belgium. http://about.me/barthox

Discussion

6 thoughts on “Arretons de généraliser!

  1. Ta réflexion vient poser le débat et mérite de compléter l’article initial !

    Posted by FredColantonio (@FredColantonio) | 19 September, 2011, 10:40 pm
  2. Si je puis me permettre, je trouve que les “habitudes” sont pour la plupart loin d’être efficaces dans tous les cas et je me demande parfois d’où elles sortent (le PDG inaccessible quand il s’agit d’une entreprise de 50.000 personnes dont le siège est à Hong-Kong, c’est forcément moins accessible que la patron de 3 employés à Namur). Quant aux “tendances actuelles”, elles ne ressemblent à rien de plus qu’à des tendances (cela ne représente vraiment pas grand chose, une tendance) chez les jeunes cadres branchés (cela ne représente pas grand chose non plus, un jeune cadre branché…”.

    Posted by tichien | 28 September, 2011, 11:18 am
  3. Arrêtons de généraliser. OK ! Et je confirme la tendance à oublier trop de détails dans les blogs…
    N’empêche, il s’agit juste d’une information. Et si celle-ci devait être complète, tout le monde devrait faire comme Fred Colantonio et écrire des bouquins 😉

    Pour moi, il s’agit + d’une information servant de base à une réflexion approfondie.

    Je reviens cependant sur le point 1 : Etude de marché. La Desk Research cherche à collecter des informations existantes (et donc le web est parfait pour cela). Celle-ci doit être complétée par une Field Research, afin de personnaliser cette recherche d’informations par rapport aux objectifs de l’entreprise.

    Si vous le désirez, j’anime des formations très complètes sur le sujet 😉

    + d’infos sur http://www.lcer.eu

    Posted by Marc-A. Legrain | 3 December, 2011, 12:53 pm
    • Merci pour ce commentaire qui m’amène cependant à préciser deux choses :

      – pourquoi se cantonner à donner juste une info? Pourquoi sous prétexte que l’on n’est que sur un blog devrait-on laisser une partie de l’information ou de la réflexion de coté?? De plus, je trouve que les tournures de phrases et le ton employé dans l’article que je citais se voulaient plus dogmatiques et à effet de manche que simplement informatifs … Si l’on ne fait que citer une information, on reste modeste …

      – j’ai écrit “j’ose espérer que les entreprises utilisent plus que Google pour leur étude de marché” … sous-entendu il y a d’autres sources que Google … Et je n’ai jamais voulu dire qu’il ne faut pas utiliser le web pour ses études de marché, vous le dites vous même le field research est également très important!

      Posted by barthox | 3 December, 2011, 1:16 pm
%d bloggers like this: